Le Blogue BroadbentBlog Feed

C’est sur une note positive que les progressistes s’engagent à bâtir un Canada meilleur à la conclusion du Sommet

OTTAWA—La plus grande conférence annuelle de politiques progressistes s’est conclue sur l’engagement de remettre à l’avant-plan un programme progressiste pour bâtir un Canada meilleur.

Le deuxième Sommet sur le progrès annuel de l’Institut Broadbent a réuni plus de 800 délégués provenant de partout au pays venus écouter pendant trois jours des penseurs, des experts et des organisateurs de renom en cette cruciale année électorale.

« L’énergie que j’ai ressentie durant le Sommet sur le progrès est tout simplement fantastique et me donne énormément d’espoir. Le mouvement progressiste au Canada est définitivement solide, concentré et engagé à faire avancer des idées innovatrices et à utiliser les meilleurs outils pour engendrer le changement », a déclaré Ed Broadbent, président de l’Institut.

Dans son discours de conclusion, le directeur général de l’Institut, Rick Smith, a déclaré : « Ed nous a mis au défi de réaliser deux choses cette année : défaire les mauvaises idées conservatrices et s’assurer qu’elles sont remplacées par des idées progressistes. Il faudra combiner l’ensemble de nos efforts pour y arriver. »

Les conférenciers principaux étaient le philosophe renommé Charles Taylor, l’ancienne gouverneure de l’État du Michigan, Jennifer Granholm, le président du American Federation of Labour and Congress of Industrial Organisations, Richard Trumka, et la fondatrice de Feminist Frequency, Anita Sarkeesian.

Les autres conférenciers comprenaient entre autres : Perry Bellegarde, chef national de l’Assemblée des Premières Nations; le chef de l’Opposition officielle, Thomas Mulcair; Anna Greenberg, sondeuse démocratique de l’année en 2014; l’économiste en chef de la Banque TD, Craig Alexander, Edelgard Bulmahn, vice-président du Parlement allemand; les leaders civiques Mike Layton et Ausma Malik; les animateurs Shad et Wab Kinew; et l’économiste en chef de HSBC Canada, David Watt.

Harry Leslie-Smith, un ancien combattant de 92 ans et auteur de Harry’s Last Stand, s’est également adressé à l’ensemble des délégués. « Je suis ici pour vous dire de sortir de chez vous et d’aller vous battre pour la justice sociale et économique partout au Canada en cette année électorale. Je sais que nous pouvons remporter la bataille parce que nous avons déjà réussi auparavant et que tout ce qu’il faut, c’est du courage et de la persévérance », a dit M. Leslie-Smith.

Le sommet comprenait également une journée de formation pour l’organisation sur le terrain et les campagnes numériques avec Hahrie Han du Collège Wellesley, auteur de How Organizations Develop Activists: Civic Associations and Leadership in the 21st Century, ainsi que le New Organizing Institute basée à Washington, DC. 

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sarah Schmidt, Directrice des communications, 613-857-2814 ou sschmidt[a commercial]broadbentinstitute[point]ca