Broadbent Fellow


Rhonda Hinther

Rhonda Hinther

Labour History and Radicalism; Political Policing; Internment; Ethnicity and Children’s History; Oral History, Gender and Women’s History; public history / Histoire des relations du travail & le radicalisme, Genre et l'histoire des femmes

Rhonda L. Hinther is an Associate Professor of History at Brandon University (BU) and an active public historian.  She holds a PhD in History from McMaster University.  Hinther’s research interests include oral history, gender and women’s history, migration history, internment history, and the history of radical activism in Canada. Her work has been published in Manitoba History, Atlantis, and Labour/le travail.  Her article, “Raised in the Spirit of the Class Struggle:  Children, Youth, and the Interwar Ukrainian Left in Canada” (Labour/le travail, 2007) won the Canadian Historical Association’s (CHA) Neil Sutherland Prize.

Hinther is co-editor of Re-imagining Ukrainian-Canadians:  History, Politics, and Identity (University of Toronto Press, 2011).  She is presently co-editing a book on the history of internment in Canada, based on papers given at 2015 SSHRC-funded conference she co-organized. 

Prior to joining BU, Hinther served as Director of Research and Curation at the Canadian Museum for Human Rights (CMHR) and, before that, as Curator of Western Canadian History at the Canadian Museum of Civilization (CMC) in Gatineau, Quebec.  She has curated numerous museum exhibitions and has consulted on and appeared in several historical films.  The documentary “The Oldest Profession in Winnipeg:  the ‘Red Light District of 1909-1912,” based on her research, won the 2012 CHA Public History Prize.  She is presently collaborating on a virtual reality project recreating life in a Brandon, Manitoba WWI-era internment camp. Hinther is a member of the organizing committee for the Winnipeg General Strike Centenary conference, which will take place in May of 2019.

*

Rhonda L. Hinther est professeure adjointe d’histoire à l’Université Brandon et une historienne publique très active. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire de l’Université McMaster. Elle s’intéresse notamment à l’histoire orale, à l’histoire de la condition féminine et des femmes, à celles de l’immigration, de l’internement ainsi qu’à l’histoire du militantisme radical au Canada. Ses travaux ont été publiés dans Manitoba History, dans Atlantis et dans Labour/le travail. Son article « Raised in the Spirit of the Class Struggle: Children, Youth, and the Interwar Ukrainian Left in Canada » (Labour/le travail, 2007) a remporté le Prix Neil Sutherland de la Société historique du Canada. Mme Hinther est co-rédactrice de l’ouvrage Re-imagining Ukrainian-Canadians: History, Politics, and Identity (University of Toronto Press, 2011). Elle participe actuellement à la rédaction d’un livre sur l’histoire des camps d’internement au Canada, en se fondant sur les exposés présentés lors d’une conférence financée par le CRSH qu’elle a co-organisée.

Avant d’enseigner à l’Université Brandon, Hinther était directrice de recherche et conservatrice principale au Musée canadien de l’histoire après avoir été conservatrice dans le domaine de l’histoire de l’Ouest canadien au Musée canadien de l’histoire à Gatineau (Québec). Elle a organisé de nombreuses expositions muséales et a été consultée dans le cadre de la réalisation de plusieurs documentaires sur l’histoire et en a même fait partie. Le documentaire réalisé à la lumière de ses recherches, « The Oldest Profession in Winnipeg: the « Red Light District of 1909-1912 », a remporté en 2012 le Prix de l’histoire publique de la Société historique du Canada. Elle collabore actuellement à un projet de réalité virtuelle où la vie dans un camp d’internement à Brandon (Manitoba) à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale est recréée. Hinther est membre du comité organisateur de la Conférence sur le Centenaire de la grève générale de Winnipeg qui sera célébré en mai 2019.